Suzanne et l'étoile, A.France.

La nuit était tranquille et chaude...Nous nous taisions tous trois...
Alors, dans le silence, dans l'auguste silence de la nuit, Suzanne leva le bras aussi haut qu'il fut possible et, du bout de son doigt, qu'elle ne peut jamais ouvrir tout à fait, elle montra une étoile.
Et Suzanne parla à l'étoile!
Ce qu'elle disait n'était pas composé de mots.
C'était un parler obscur et charmant, un chant étrange, quelque chose de doux et de profondement mystérieux, ce qu'il faut enfin pour exprimer l'ame d'un bébé quand un astre s'y reflète.



Commenti

Post popolari in questo blog

A CASA DELLA ZIA...IL LIVING.

Roger&Gallet, da IoDonna,3 marzo 2012.

"SIMPAMINA" di G.Guareschi. seconda parte.